Last Flag Flying, Richard Linklater (janvier 2018) – ★ –

“On est toujours en transit. Même quand on est mort, on est en transit.” Cette anodine réplique de Bryan Cranston dans Last Flag Flying suffit à décrire l’entière filmographie de Linklater. Si l’on retrouve tout à fait cette idée dans le dernier film du texan, on peut cependant regretter l’absence de cette légèreté si particulière qui faisait de Boyhood ou la trilogie Before des œuvres si réjouissantes. Une légèreté ici troquée contre un propos politique, assez lourd et un peu en retard. Si l’on est totalement engagé sentimentalement, Linklater se montre parfois trop insistant, sur un sentier mélodramatique assez balisé. La préférence reste au chef d’œuvre d’Hal Ashby, La dernière corvée, dont le roman Last Flag Flying était déjà une suite non-officielle, reprenant quasiment les mêmes personnages et la forme du récit, et dont l’adaptation de Linklater reprend les formes du film d’Ashby (forme narrative, composition, motifs, et placements des acteurs).