A Ghost Story (2017), de David Lowery – ● –

D’un pitch plutôt amusant (Casey en fantôme drapé, trous noirs pour les yeux compris), Lowery fait un film incroyablement pompeux. Plein de prétentions (que ce soit graphiques ou métaphysiques), il ennuie plus qu’il ne révèle quelque chose. Oscillant entre plans-séquences simplement ennuyeux et envolées malickienne inconsistantes, A Ghost Story nous prend de haut sur un sujet dont on a du mal à comprendre ce qu’il pourrait avoir de transcendant. Et l’éternel boucle du temps, bon sang ! encore un retour à la case départ sans originalité aucune. Le talent n’est pas à la hauteur de l’ambition.